17 juillet 2012

Beignets au brocciu

280612 4881

Note à tous les habitants du Nord de la Loire : il devrait, j'insiste sur le devrait, faire beau aujourd'hui. C'est suffisamment rare pour le noter.

Ah la Corse et ses arnaques côtières, ce sport insulaire consistant à tirer sur les panneaux de signalisation (ça, c’est quand même mystérieux comme activité) et dès qu’on s’éloigne un peu des touristes, des chouettes villages et des auberges perdues. Dans un de ces villages, j’avais goûté, il y a 13 ans de ça, les beignets au brocciu (prononcer broutch ou broutchou) salés et sucrés et dans cette auberge une omelette aux herbes à tomber par terre. Ça reste de très bons souvenirs, ça et cette crique qui méritait ses 30 min de marche où l’on dégustait des oursins à même le rocher.

À part ça, le brocciu est un fromage de brebis assez relevé. La Corse à L’AOP, mais les Italiens en produisent également. La brousse que l’on trouve en crémerie, s’en approche mais est nettement moins savoureuse.

Bon bah je ne suis pas retourné en Corse depuis, mais j’avais envie de manger à nouveau ces beignets au brocciu. Après plusieurs essais de pâte, j’ai retrouvé le saint Graal. Partant de là, un des loupiots avait fait du sirop de sureau avec sa maîtresse, que j’ai décidé d’utiliser pour les beignets sucrés (ça se trouve aussi en épicerie bio) et je réalisais une sauce verte pour la version salée (pour alléger aussi parce que ça reste quand même de la friture).

 

280612 4891

Pour 20 beignets

  • 200 g de farine
  • 7 g de levure boulangère
  • 1 c. s. d’huile
  • sel
  • 20 cl d’eau tiède
  • 1 œuf
  • 200 g de brocciu ou, à défaut, de brousse
  • Huile pour friture
  • 1/2 de concombre
  • 20 feuilles de menthe
  • 30 feuilles de persil plat
  • 1 c. s. d’huile d’olive
  • sel
  • Sirop de sureau
  1. Mélanger la levure avec un peu d’eau tiède. Ajouter à la farine avec l’huile, le sel et l’eau tiède. En théorie, pour ce type de beignet on utilise que le blanc monté en neige, mais je ne voulais pas jeter le jaune que j’ai incorporé. Alors ça change quoi ? Bah le beignet sera brun au lieu d’être blond. Voilà, fin de la minute chromatique. Laisser reposer deux heures sous un linge humide.
  2. Peler et épépiner le concombre. Mixer avec les herbes, le sel et l’huile d’olive.
  3. Au bout de deux heures, battre le blanc en neige et l’ajouter à la pâte. Découper le brocciu en cube d’un cm d’arête. Enrober ces cubes de pâtes et frire jusqu’à coloration (dans les 60 s.).
  4. Et voilà, selon votre envie vous pouvez saler les beignets (sauce verte) ou ne rien faire et les enrober de sirop de sureau.

280612 4961

 

Posté par Lamarande à 12:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Beignets au brocciu

    Le conditionnel est une belle invention, non ?
    Le beignet au broccio aussi. Mais dans un autre style.
    Quoique les deux aident à adoucir les jours difficiles et gris.

    Posté par Tombouctou, 17 juillet 2012 à 14:04
  • Je ne connais le Broccio sous cette forme! Et comme je dois bien avoir un ancêtre Corse dans mon arbre généalogique il doit vraiment se demander pourquoioioi:p

    Posté par midi cuisine, 17 juillet 2012 à 15:40
  • N'ai jamais goûté ce fromage... il faut dire que les fromages corses ne sont pas légion au Québec. J'adore ces beignets, ils ont l'air fort fort bons!

    Posté par Kim, 17 juillet 2012 à 15:59
  • ça me fait super enviiiiie

    Posté par afaurore, 17 juillet 2012 à 22:21
  • spleen méditerranéen

    Un Marseillais que j'ai bien connu déclarait se sentir en Corse dès qu'il s'accoudait au bar du cargo Girolata avec son Cap Corse servi. Le lendemain commençaient 10 jours de périples corses ponctués de fructueuses cueillettes d'OURSINS et d'orgies de broccio : gratins de canelloni au broccio, tomate et menthe, rougets farcis au broccio et à la châtaigne, broccio à l'eau de vie de Myrte et bien sûr fiadone. Le retour à Marseille marquait toujours la disparition brutale du broccio dans nos assiettes, à cette époque-là, je m'en réjouissais. Marseille étant la première ville corse continentale, j'en avais toujours sous la main en cas d'urgence (rue George), ici ça ne rigole pas du tout mais alors pas du tout avec les produits méditerranéens, même les pignons sont chinois! Je passe sur les beignets, j'ai pris suffisament d'avance ces dernières années, je tenterai bien une version aérienne mais surtout je garde ta sauce verte!!!! Stay tuned

    Posté par LaFrancesa, 18 juillet 2012 à 11:09
  • ah le brocciu une merveille dans le fiadone mais aussi dans une omelette. je ne connaissais pas en beignet mais voilà qui me plait bcp

    Posté par marie, 24 juillet 2012 à 13:49
  • Merci

    Merci pour ces commentaires qui précèdent de peu les vacances !

    Posté par Loîc marande, 24 juillet 2012 à 22:41
  • Ta recette me plait beaucoup.
    Bises,

    Posté par M-line, 06 décembre 2012 à 21:16
  • Bonjour, je ne veux pas faire de remarques désagréables mais ce n'est pas du tout comme ca que l'on fait des beignets au brocciu et on ne les mange pas avec de la salade . Les beignets sont surtout fait sucrés .

    Posté par CORSE, 14 janvier 2013 à 13:18
  • Bonjour,
    J'en ai pourtant mangé plusieurs fois dans les villages. Bref, peu importe, comme le couscous, il n'y a pas qu'une recette. Enfin, c'est très bon avec de la salade parce qu'il faut avouer que les beignets, c'est lourd !

    Posté par Loïc, 14 janvier 2013 à 18:18
Poster un commentaire