07 mars 2012

Orechiette au cime di rape

a trier 3 3071

Les orechiette, j’avais essayé d’en rouler avec me petits doigts l’an passé. Eh bah, pas cette année ! Et toc, parfois il faut savoir dire non au fait maison, s’avouer vaincu. Ce problème étant réglé, la recette qui suit est facile et rapide à exécuter.

Le produit central du plat du jour n’est pas la pâte mais le cime di rape ou encore brocoletti chez mon primeur. Trouvé chez Ô comme 3 pommes rue Mouton Duvernet à Paris, on me dit dans l’oreillette que cette merveille est  disponible au marché d’Aligre et au marché du Cour de Vincennes et de la Porte de Montreuil à Paris pour un prix allant de 4 à 6 euros le kilo. Ce légume n’est pas propre à l’Italie car il pousse dans nos contrées gauloises sous l'appellation brocoli-rave et en Espagne et au Portugal sous le nom de grelos. Et maintenant que j'y pense, j'ai toujours vu traîner des grelos dans les épiceries portugaises (prenez du vin et du porto en passant). Enfin, chic oblige, on préfère l'appeler cime di rape, ça fait fin connaisseur de l'Italie, c'est plus prestigieux qu'oreilles au brocoli-rave ou nouilles aux grelos (oui, j'en rajoute des tonnes).

Alors c’est quoi encore ce truc ? C’est un brocoli-rave dont la tige et les feuilles se mangent. Le goût est un mélange entre le brocoli et autre chose que je n'arrive pas encore à définir. C’est bon comme tout et très rafraîchissant cru (recette à élaborer). Et comme tous les trucs verts c'est bourré de vitamines truc et d'oméga choses.

Une fois n’est pas coutume, je propose deux recettes, celle de mon collègue le directeur commercial (merci Christophe) et la mienne, en version marine et terrienne. Oui, on se fait des fights de pâtes au bureau ! Éditorial vs commercial, à vous de choisir :)

a trier 3 2811

Pour 4 personnes
Difficulté : facile préparation : 10 min cuisson : 13 min

Version Christophe

  • 500 g d’orechiette
  • 400 g de cime di rape
  • 3 filets d'anchois
  • 3 gousses d’ail
  1. Couper les cime di rape en tronçons de 3 cm. Les cuire avec les pâtes. Pendant ce temps, faire revenir à feu doux l’ail haché avec les anchois égouttés dans une sauteuse en insistant pour qu'ils se délitent (veiller à ne pas colorer l’ail). Lorsque les pâtes/cime di rape sont cuits, les égoutter mais pas trop, puis les verser dans la sauteuse à feu moyen pour 2 min en mélangeant, puis servir avec du parmesan.

Version Loïc

  • 500 g d’orechiette
  • 300 g de cime di rape
  • 2 gousses d’ail
  • Le zeste d’1/2 citron jaune bio
  • 20 tomates cerise (oui, ce n’est pas la saison mais j’en ai marre des racines et des verdures hivernales !)
  • Une poignée d’amandes effilées
  • ½ verre de vin blanc sec (pour ajouter une note d'acidité avec les tomates mais pas trop pour éviter une saturation en sucre)
  • ½ verre d’eau
  1. Couper les cime di rape en tronçons de 3 cm. Pendant ce temps, faire revenir dans une grande casserole, à feu doux l’ail haché durant 2 min, puis ajouter les cime di rape, le vin et l’eau pour 4 min de cuisson, puis ajouter les tomates coupées en deux et les zestes de citron avant d'ajouter les pâtes.
  2. Colorer les amandes à feu moyen.
  3. Lorsque les pâtes sont cuites, les égoutter puis les verser dans la casserole à feu moyen pour 2 min en mélangeant, puis servir avec du parmesan.

Posté par Lamarande à 11:30 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Orechiette au cime di rape

    Oh là là : des tomates-cerises hors saison ! tu parles d'une dinguerie. Un coup à se faire enfermer dans les cuisines d'un grand chef en camisole et en toque.
    Bonnes Zoreilles.

    Posté par ZeBarn, 07 mars 2012 à 11:49
  • Loïc One Point

    Je vote pour ta version, plus raffinée que celle du DirCom (toujours dans l'efficacité ceux-là ah ah ah) moi ça fait 3 mois que j'en vois des trucs là à grelos sur le marché et je n'ai jamais essayé, faudrait que je m'y mette : ils sont bio ici, waouh je serais tendance... mais par contre je ferais sortir mon côté "bourin" parce que "grelos" ça sonne plus "authentique" hi hi hi besooooooooos

    Posté par LaFrancesa, 07 mars 2012 à 11:52
  • Elle est taquine ma collègue Zebarn !

    Posté par Loïc marande, 07 mars 2012 à 12:21
  • Je ne veux pas être partisane, mais je préfère ta version. Elle me parle plus. Je ne sais pas si je pourrais mettre la main sur ce "légume", mais ça a l'air fort bon!

    Posté par Kim, 07 mars 2012 à 13:39
  • les 2 versions me conviennent

    Posté par afaurore, 07 mars 2012 à 17:23
  • On dirait que ça ressemble aux friarellis un peu.. mais c'est pas pareil, einh? j'irais bien faire un tour à toutes ces bonnes adresses et faire un bon plein de vitamines!

    (Pour ma part je mangerais bien un peu dans chaque plats...)

    Posté par bwak, 07 mars 2012 à 18:35
  • 3 anchois

    Hello Loïc

    c'est plutôt 3 filets d'anchois qu'un seul... et il ne faut pas trop égoutter les pâtes...

    Posté par DirCom Efficace, 07 mars 2012 à 21:42
  • Il y a 3 mois, je n'avais jamais entendu parler de ces "cime di rape", mais maintenant ça doit faire la 10e fois. Toujours pas vu par chez moi, mais à ce prix là, pas grave ! Je me contenterais d'autres verdures.

    Posté par Mag à l'eau, 07 mars 2012 à 22:10
  • @ Mag : j'en avais entendu parler au printemps 2011 à l'occasion d'une émission d'On va déguster. Presque 1 an pour en dénicher oO

    Posté par Loïc marande, 07 mars 2012 à 23:38
  • Ze Barn @ Fennec-the-cook.

    La chose végétale verte et fleurie se trouve aussi au marché de la porte de Montreuil.
    Voui, monsieur. J'ai traversé la Seine avec la première barge du matin, le ch'tiot sous le bras, pour aller promener ma charrette et la garnir de légumes et de poissons fréchés à la porte de Montreuil. La classe internationale le poireau qui dépasse pour le retour en métro.

    Posté par Zebarn, 15 mars 2012 à 21:45
Poster un commentaire