04 janvier 2012

Échine de porc sautée aux épices, polenta au coulis de poivrons

La polenta fait partie des plats que j’aime manger bien qu’elle n’ait pas vraiment de saveur, c’est peut-être le côté croquant et onctueux qui en fait le charme. Ceci étant il faut bien l’assaisonner et on va lui donner un petit air d’Amérique du Sud pour faire honneur à la plante dont elle est originaire, à savoir le maïs.

La viande est bien épicée pour rester dans le thème : je teste actuellement la fève tonka sur les plats salés (ça change du gâteau au chocolat) où elle fait des merveilles.

En avant, c’est parti !

Photo 2467

Pour 4 personnes

Difficulté : facile préparation : 15 min  repos : 20 min cuisson : 15 min

  • 200 g de polenta bio
  • 750 cl eau
  • 50 g parmesan
  • 30 g beurre
  • 3 poivrons rouges
  • 2 poivrons verts
  • 3 gousses d’ail
  • 2 piments (optionnel)
  • 1 fève tonka râpée
  • 1/2  c. c. noix de muscade râpée
  • 1 c. c. de cumin en poudre
  • 1 c. c. de coriandre en poudre
  • 3 échines de porc
  • Quelques feuilles de coriandre
  1. Faire bouillir l’eau, ajouter la polenta, le beurre et le parmesan râpé. Tourner durant 2 min puis verser dans un plat et laisser prendre 20 min. Découper des triangles.
  2. Tailler des lamelles de 1 cm d’épaisseur dans les échines, les transférer dans une jatte et mélanger aux épices, laisser mariner 30 min. Inutile d’ajouter de l’huile, le gras de l’échine est suffisant pour empêcher tout dessèchement de la viande. Émincer les poivrons verts et les réserver.
  3. Peler et tailler les poivrons rouges en carrés de 2 cm de côté, les sauter 2 min avec l’ail et un piment, mouiller à hauteur et laisser réduire à feux doux. Mixer.
  4. Chauffer l’huile pour frire la polenta à 180 °C (un morceau de pain rissole immédiatement) et cuire la polenta 5 min (elle doit dorer, pas noircir). Égoutter.
  5. Sauter la viande durant 8 min. À mi-cuisson, ajouter les poivrons verts.
  6. Ayé c’est prêt y’a plus qu’à dresser en ajoutant quelques rondelles de piement et des feuilles de coriandre.

Posté par Lamarande à 12:30 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

Commentaires sur Échine de porc sautée aux épices, polenta au coulis de poivrons

    j'ai encore jamais goûté la polenta

    Posté par afaurore, 04 janvier 2012 à 15:13
  • C'est le moment d'essayer

    Posté par Loïc marande, 04 janvier 2012 à 16:02
  • De la fève tonka avec de la viande. C'est une idée vraiment géniale qui me plaît beaucoup. Je suis plus que d'accord avec toi, quand la polenta est bien assaisonnée, quel délice!

    Posté par Kim, 04 janvier 2012 à 17:15
  • Je ne suis pas très fan de la polenta. Par contre, la fève tonka... Je suis très curieuse de voir ce que ça peut donner en version salée.

    Posté par Tombouctou, 04 janvier 2012 à 22:04
  • Moi ... tu le sais, je suis fan de la tonka Sur la viande, pas encore tentée non plus, mais l'idée est la !
    Ton assiette est très tentante et tout comme toi, je ne trouve pas que la polenta ait grand gout mais comme le tofu ( ferme ), je l'adore pourtant ! Un plat epicé comme le tien ne peut que me plaire de toute façon Inconditionnelle de la coriandre ( en feuilles ) notamment je le suis ! Bises, bises.

    Posté par Laurence, 04 janvier 2012 à 23:39
  • original la fève tonka avec la viande... à tester.
    cette assiette est très gourmande !

    Posté par anneauxfourneaux, 05 janvier 2012 à 11:54
  • Ouh là là que ça me tente tout ça!
    Moi je suis très grande fan de polenta (que j'aime plutôt bien crémeuse donc généralement brulantissime) mais la fève tonka j'ai pas encore eu l'occasion de goûter...

    Ce qui me fait que ce plat m'allèche donc doublement!!

    Et en passant cher Loïc, puisque je suis là, tous mes meilleurs voeux pour cette année 2012!

    A bientôt

    Posté par zazazsu, 05 janvier 2012 à 16:54
  • Ah la polenta, quelle satanée séductrice ! Elle m'a toujours attirée, mais malgré tous mes efforts culinaires, je ne m'en suis jamais régalé. Tristement trop fade… et d'une texture moins bien moelleuse que ce qu'elle laisse croire visuellement.

    Posté par Mag à l'eau, 05 janvier 2012 à 22:06
Poster un commentaire