20 juillet 2011

Gnocchis au sauté de veau, olives et trucs bons

J'aime ma belle-mère. D'abord, elle vient d'outre-Rhin où l'on mange bien et a le bon goût de m'appeler Laowik ce qui fait marrer ma collègue Fraulein Zebarn et me permet de m'imaginer en rude guerrier de l'ordre teutonique. Par ailleurs, elle a aussi posé une feuille de zinc sur sa table, ce qui m'arrange pour la continuité des photos pendant le déménagement.
Un peuple fier, à charcuterie fumée : ils sont fort ces Allemands !
Bon, en tout cas le plat était très bon.
ps : vous ne trouvez pas que le morceau de veau au premier plan ressemble à une tête de poulpe ?

gnocchis_veau_olive

Difficulté : moyen préparation : 30 min cuisson : 100 min

Pour 2 personnes

  • 500 g pommes de terre à purée
  • 1 œuf
  • 100 g farine
  • un peu de noix de muscade
  • 300 g de sauté de veau
  • le jus d'1/2 orange
  • 10 cl de vin blanc sec
  • le zeste d'un demi citron bio
  • 1 poireau
  • 2 carottes
  • 1 gousse d'ail
  • 1 oignon
  • 1 aubergine
  • 14 olives vertes
  • 50 cl de fond de veau (Ayaké si on en a pas au congélo)
  • Quelques feuilles de persil

La viande

Peler et couper la carotte en tronçons. Nettoyer le poireau et le couper en 3. Émincer l'oignon. Écraser l'ail avec la lame d'un couteau.

Colorer le veau sur toutes ses faces à feu moyen puis ajouter les légumes, laisser colorer en tournant régulièrement durant 2 min. Déglacer au vin blanc, ajouter 50 cl de fond de veau, le jus d'orange, 4 olives et laisser popoter à feu doux durant 90 min.

Passé ce temps, égoutter la viande, filtrer le jus de cuisson à l'aide d'une passoire et y ajouter le zeste de citron. Réserver.

Les gnocchis

Cuire les pommes de terre, les écraser. Laisser refroidir. Ajouter l'œuf, la noix de muscade râpée et la farine, mélanger. Laisser reposer 30 min. Rouler des boudins de 1,5 cm de diamètre. Passer le dos d'une fourchette dessus (pour que la sauce accroche) et couper des gnocchis de 2 cm de long.

L'aubergine

Détailler l'aubergine en tranches de 5 mm puis en cubes de la même longueur.

Le coup de feu

  1. 15 min avant le service, réduire le jus de cuisson du veau, avec le zeste de citron, à feu doux.
  2. Faire bouillir de l'eau (comme pour des pâtes) et jeter les gnocchis dedans. À l'aide d'une cuillère, tourner les gnocchis afin de décoller ces petits coquins qui auraient tenté des trucs à votre insu.
  3. Colorer et réchauffer le veau à feu vif dans un peu d'huile.
  4. Sauter les morceaux d'aubergine dans 3 c. s. d'huile d'olive.
  5. Les gnocchis remontent à la surface. Ils sont prêts. Égoutter et verser dans les assiettes creuses. Ajouter 5 olives par assiette, le veau et napper le jus réduit par-dessus.
  6. Un chouia de persil ciselé et voilà c'est prêt.

Posté par Lamarande à 12:30 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Commentaires sur Gnocchis au sauté de veau, olives et trucs bons

    J'aime beaucoup cette belle recette de gnocchis. Vrai que ce morceau de veau a une drôle de tête!

    Posté par Kim, 20 juillet 2011 à 14:53
  • le gnocchi teuton me parait bien bon...
    et grâce à Lamarande, je viens de percuter pourquoi la truffade auvergnate s'appelle comme ça bien sur... à cause des « treuffes » qu'allait chercher ta mémée... Logique non?
    Merci pour cet éclair de lucidité et la recette du jour!
    A bientôt

    Posté par zazazsu, 20 juillet 2011 à 16:53
  • Très joli plat ! C'est bon les gnocchis maison mais qu'est-ce que ça prend comme temps à faire !

    Posté par Perrine, 22 juillet 2011 à 12:42
  • ça fait terriblement envie tout ça !
    Je garde cette recette sous la main.
    A bientôt...

    Posté par L'Amour des Mets, 24 juillet 2011 à 18:30
  • ça a l'air bon. Pour la tête de poulpe, faut avoir de l'imagination mais comme j'en ai, je la vois.

    Posté par bblinou83, 24 juillet 2011 à 20:06
  • je pique la recette, j'avais une demande de gnocchis de la part d'un amateur et je ne savais pas comment les préparer, ça ça me plait beaucoup beaucoup

    Posté par Sophie_cdugateau, 05 septembre 2011 à 12:54
  • ça me flatte, merci.

    Posté par Loïc marande, 05 septembre 2011 à 15:10
Poster un commentaire