14 juin 2011

Ripailles

Entre les productions pléthoriques de Marabout, Larousse, Hachette, Solar, First, etc. il est difficile de caser une nouveauté, alors pas de nouveauté cette fois-ci mais la réimpression d'un ouvrage de 2007 : Ripailles de Stéphane Reynaud. Ce livre m’avait été chaudement recommandé par Michel et Nacéra, les dealers de livres de la Plume vagabonde (merci !).

9782501053501

Les éditions Marabout ont eu un coup de génie en 2007 : occuper le segment cuisine de bistrot avec Stéphane Reynaud aux commandes de l'ouvrage (du coup tout le monde fait de la bistronomie actuellement).

Si il y a bien un bouquin que je consulte régulièrement tant il est bien conçu et sent bon la cuisine du troquet, c'est cette somme qui couvre le repas de l'entrée au dessert avec des clins d'œil à tout ce qui approche l'univers de la cuisine. Par ailleurs, la couverture est très bien composée, comme l'intérieur, à part quelques photos floues ou pixellisées (à la vue de ses autres ouvrages, on dirait que cette malédiction poursuit l'auteur), et l'horrible papier buveur-de-couleur-pour-faire old-school. Les recettes sont simples et bien pensées et on est fier de servir les bons petits plats à ses amis ou sa famille sans chichi avec un ballon rempli d’un bon cru. Ainsi, carré de porc, poulet aux écrevisses, tarte fine aux pommes et autres gourmandises égayent régulièrement la table familiale, pour le bohneur de ma compagne.

Stéphane Reynaud, est cuisinier et auteur à bonne bouille, attaché aux éditions Marabout avec lesquelles il collabore depuis 2004/2005 avec un best-seller comme premier ouvrage : Cochon & Fils (2005, introuvable sur aucun site malgré les réimpressions... une nouvelle éditions en cours ?). Cet ouvrage a été suivi d’une production constante dont je parlerai à l’avenir.

Posté par Lamarande à 13:33 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Ripailles

    Il fait également partie de ma bibliothèque celui là...et il le vaut bien !

    A bientôt...

    Posté par L'Amour des Mets, 28 juin 2011 à 17:31
Poster un commentaire